Insectes vivants

Le fait de manger des insectes s'appelle "entomophagie". De nombreux animaux, tels que les araignées, les lézards et les oiseaux sont entomophages, de même que de nombreux insectes.

Les insectes (grillons, buffalos, teignes de ruche… mais aussi les vers de farine) sont très appréciés des animaux que ce soit en période de reproduction, soit dans le cadre de l'enrichissement. Les insectes sont riches en protéines et permettent un apport non négligeable de protéines animales tout en proposant une occupation aux primates.

Les insectes sont une ressource alimentaire saine et nourrissante, riche en matières grasses, protéines, vitamines, fibres et minéraux. La valeur nutritive des insectes est très variable en raison du grand nombre d’espèces. Même au sein d’un groupe d’espèces, la valeur nutritionnelle peut varier en fonction du stade atteint par l'insecte au cours du cycle des métamorphoses, de l'habitat où il vit, et de son alimentation.

Les processus de transformation et la conservation des insectes et des produits qui en sont dérivés doivent suivre les mêmes règles de santé et d’assainissement que celles appliquées pour tout autre produit de consommation humaine ou animale, de façon à assurer la sécurité des aliments. Du fait de leur nature biologique, plusieurs aspects doivent être pris en compte, comme l’innocuité microbienne, la toxicité, la saveur et la présence de composants inorganiques. Des effets sanitaires particuliers doivent être pris en compte lorsque les insectes sont élevés sur des déchets tels que le fumier ou les déchets d’abattoir. Les allergies induites par l’ingestion d’insectes sont rares, mais elles existent. Quelques cas de réactions allergiques aux arthropodes ont été signalés.

Insectes vivants 

Résultats 1 - 20 sur 20.
Résultats 1 - 20 sur 20.