Primates

Parmi toutes les espèces menacées, les primates occupent une place importante. Leur gestion dans les parcs zoologiques est importante. Ceci passe par l'alimentation spécifique mais aussi par l'enrichissement de leur milieu de vie. En effet, les capacités cognitives et physiques des primates rendent leur gestion quotidienne plus délicate que pour les autres espèces. Alimentation, enrichissement, capture, supplémentation… sont autant de problématiques que les soigneurs animaliers ont à gérer au quotidien parce qu'il y a un impact direct leur bien-être.

Le comportement alimentaire des primates dépend de leurs adaptations morphologiques, et physiologiques qui résultent d'une coévolution avec les aliments potentiels disponibles dans leur environnement. En plus de ces indispensables adaptations aux qualités nutritionnelles des produits de la nature ou à leur toxicité éventuelle, le comportement social vient ajouter une dimension essentielle au régime alimentaire propre à chaque espèce de primate.

La plupart des Primates passent entre 40 et 80 % de leur temps, au cours d'une année, à consommer une ou plusieurs des six catégories suivantes : insectes, gommes ou sèves, fruits, graines, feuilles d'arbre) et "herbes".

En dépit d’une tolérance au cholestérol moins grande que les hommes, les grands singes ont un régime alimentaire qui leur permet de s'adapter à une certaine variété d'habitats. Leur bien-être est donc garanti pour partie par : une alimentation variée et équilibrée, une gestion des pathogènes dans les litières et autres matériels utilisés et surtout un lieu de vie adapté aux mœurs des espèces de primates.

En parcourant les sous-rubriques, vous avez l'ensemble de nos produits adaptés aux primates, quel que soit leur taille et leur régime alimentaire. Il existe aussi une gamme de vitamines spécifiques pour les primates.

Nous voulons proposer des produits qui permettent une gestion simplifiée des primates en parcs zoologiques.

Primates 

Sous-catégories

  • Le régime alimentaire d’un primate est tributaire de sa taille, de ses dents, de sa physiologie... Les petits primates ont besoin d’aliments riches en énergie et digestibles. Les plus grands primates mangent plus de feuilles, pauvres en énergie et difficiles à digérer, mais plus abondantes.

    Pour les primates, il est toujours difficile de donner un régime alimentaire précis (folivore, frugivore, insectivore ou carnivore) car leur alimentation est variée et la proportion de différents types d’aliments tels que fruits, feuilles, œufs ou proies animales dépend des saisons et/ou des individus. Certains sont omnivores. Par contre, une espèce peut avoir une dominante frugivore, folivore, insectivore ou carnivore dans son régime alimentaire.

    Quand on applique le terme "omnivore" à la denture des primates pour désigner une absence de spécialisation masticatoire, cela ne recouvre pas aussi aisément la nature et les quantités relatives d'aliments ingérés.

    Les "insectivores", qui passent au moins 50% de leur temps à manger des insectes, sont principalement des prosimiens. Ils complémentent leur régime par des fruits et/ou des gommes. Les individus du genre Mirza, considérés comme insectivores, recherchent les larves d'insectes durant la saison sèche, mais, en saison humide, ils se nourrissent d'aliments variés.

    La gommivorie consiste dans l'ingestion de sèves ou de gommes sur les blessures des arbres. Les gommivores se rencontrent chez les Prosimiens et chez quelques Platyrhiniens. Le régime des gommivores est supplémenté par des insectes ou des fruits. Deux adaptations anatomiques sont associées à la gommivorie : la première facilite l'accrochage ou l'aggrippement sur les supports verticaux (Galago, Callithrix), la seconde concerne la modification de la forme des incisives (Callithrix).

    La frugivorie est le régime le plus répandu chez les Primates. Dans les fruits, les graines sont souvent la partie la plus appréciée. Mais peu d'espèces apparaissent comme strictement frugivores ; leur régime comprend, en plus, généralement des insectes ou des feuilles.

    C'est pour cela que nous proposons un panel le plus exhaustif possible d'aliments variés qui tient compte de cette diversité alimentaire. L'intérêt de proposer plusieurs marques permet aux parcs zoologiques de choisir le produit le mieux adapté à leurs animaux en fonction des individus, des salariés...

  • Les causes des carences en vitamines et minéraux sont multiples et interdépendantes. Au niveau le plus élémentaire, le problème est lié à l’alimentation et à l’accès à des quantités suffisantes d’aliments riches en nutriments. Le problème empire à cause de l’insuffisance des soins de santé et d’hygiène, de la maladie.

    La supplémentation, ou plus spécifiquement supplémentation nutritionnelle, est le fait d'utiliser un supplément nutritionnel (également appelé complément alimentaire) pour pallier une carence ou dans une optique d'amélioration des performances (physiques ou cognitives). Elle peut avoir un intérêt prophylactique ou thérapeutique. Il existe notamment des supplémentations en vitamines (vitamine A, vitamine C, vitamine D...), en minéraux (calcium, magnésium, fer...) et en acides gras oméga-3 (DHA, EPA).

    Caractéristique d'un complément alimentaire : c'est une source concentré d'un ou plusieurs nutriments, souvent spécifique à certaines pathologies, situations ou périodes de la vie, Ne se substitue en aucun cas à une alimentation équilibrée et variée. Cependant, le respect des posologies est indispensable pour éviter les risques de surdosage. Les suppléments sont donc importants dans le cas d'une carence décelée.

    Ce sont des compléments nutritionnels pour les primates avec niveaux élevés de vitamine C pour éviter les carences. Contient aussi toutes les vitamines, acides aminés et minéraux pour répondre aux besoins nutritionnels des espèces de primates.

    Certaines vitamines peuvent être aromatisées à la banane pour augmenter l'appétence.

    La distribution de supplément vitaminé est idéale en complément des régimes à base de légumes.

    D'autres contiennent des acides gras omégas 3 pour aider à prévenir les maladies de la peau.

    Vetark Critical Care Formula, par exemple, a été conçu pour tous les animaux dont le métabolisme est ou a été perturbé (par exemple après une privation de nourriture, un épisode d'anorexie, de maladie, de chirurgie…).

  • Dans cette sous-rubrique, différents matériels sont proposés pour l'aménagement des enclos, la préparation des rations de base mais aussi pour la capture en toute sécurité des animaux.

    Ainsi, trouve-t-on des cordes de chanvre pour créer des agrès pour les primates arboricoles, des balances de précision pour calculer au plus juste les quantités, des épuisettes

    Nous trouvons donc ici : accessoires, nourrissage, habitat, aménagement, cordes, chauffage, régulateur, balances électroniques de précision, thermomètre, hygromètre, mirage, élevage, incubateurs, éclosoirs, éleveuses, Préparation de bouillie, désinfectants.

  • Pour le confort des primates, il est parfois nécessaire de mettre en place des litières lesquelles sont importantes aussi pour éviter que les excréments stagnent sur le sol.

    Différents types de litières sont accessible au travers de notre catalogue.

    Certaines compressées évitent le développement des poussières et évite ainsi les problèmes respiratoires.

  • Balles de nourrissage, balles pour les jeux mais aussi hamacs sont les matériels les plus utilisés en parcs zoologiques pour l'enrichissement, pour éviter l'ennui des animaux mais aussi permettre aux visiteurs d'apprécier la dextérité des primates.